Yohann Aubé: «Jouer des tournois pour se faire repérer»

Publié le par kerfouf tayeb

Le joueur de poker Yohann Aubé.

Le joueur de poker Yohann Aubé.

INTERVIEW - Demi-finaliste du World Poker Tour de Vienne, Yohann Aubé revient sur son parcours...

Le WPT Vienne était très relevé... Quel est votre sentiment après votre 13e place?

Ce n'était que mon quatrième gros tournoi live après la finale du Barrière Poker Tour à Enghien, le WPT Amnéville et l'EPT Snowfest... Je suis donc très content de cette performance. On peut voir les choses de deux côtés différents car en me laissant mourir, j'aurais probablement atteint la table finale. Mais je joue pour la victoire donc il faut savoir prendre des risques...

Quel est votre parcours dans le poker où vous êtes désormais plus connu sous le pseudonyme de comotyelavinia?

Il y a cinq ans, vers 17-18 ans, j'ai découvert le poker lors des déplacements avec les amis du tennis. Ça me branchait bien et j'ai commencé à jouer sur Internet en déposant de très petites sommes. Je jouais pour le plaisir tout en me disant qu'il y avait un moyen de faire de l'argent avec ce jeu. Je ne savais pas encore comment. Puis, il y a trois ans, je m'y suis mis sérieusement et j'ai commencé à gagner en cash-game.

Comme Gus Hansen, vous venez du monde du tennis...

J'ai été classé 0 à 17 ans, je devais être 36e français mais la motivation a disparu peu à peu. Je me suis aussi rendu compte qu'il me manquerait quelque chose pour faire carrière et que cela demanderait vraiment des efforts énormes. A côté de cela, le poker a pris une grande partie de mon temps et les choses se sont mises en place. Mais, je recommence à faire du sport car pour mon équilibre c'est primordial. Et cela m'aide aussi pour bien jouer au poker...

Pour quelle raison vous mettez-vous au jeu de tournoi?

Je recherche un sponsor et c'est l'unique moyen de se faire repérer. J'ai longtemps cru que mes performances sur Internet pouvaient suffire mais ce n'est pas le cas. Et puis le jeu de tournoi permet d'étudier d'autres facettes de son jeu comme la patience où l'évaluation du ratio risque-récompense qui n'est pas le même qu'en cash-game.

On entend souvent que la discipline du tournoi est frustrante...

C'est un jeu différent et effectivement, psychologiquement, je crois qu'il est plus dur de prendre une claque en tournoi. Lors d'une partie d'argent, vous rechargez et vous continuez à jouer. En tournoi, les jetons sont perdus définitivement.

En parallèle au jeu, exercez-vous une activité professionnelle?

Je suis en train de finir mon cursus en école de commerce. C'est la dernière ligne droite puisqu'il me reste à valider le stage. Sinon, je donne des cours de poker.

Cela vous apporte quoi de transmettre les clés du jeu?

J'étais très actifs sur Poker Académie et Poker Strategy et je suis naturellement devenu coach chez eux. Cela s'est fait en douceur alors que j'avais un niveau qui était loin d'être exceptionnel. Partager, j'ai toujours aimé cela car j'ai donné des cours de guitare et des cours de tennis aussi. Je fais cela par plaisir car même si cela me rapporte un peu d'argent, cela m'en fait perdre au final. Quand je croise mes élèves sur les tables, ils ont les armes pour me contrer..

 

 

kerfouf tayeb..

Publié dans Poker

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article